Qui est le Petit Nicolas

Le Petit Nicolas, histoire d'un succès

"Il n’y a jamais de drame dans la vie de Nicolas"

Sempé

L’humour de Goscinny et la poésie de Sempé ont rendu ce personnage si universellement attachant qu’il séduit toutes les générations dans le monde entier. 

1956, Goscinny et Sempé travaillent pour un journal belge : Le Moustique.

Ils réalisent une bande dessinée d’une trentaine de planches. C’est l’ébauche du Petit Nicolas. L’expérience fait long feu.

Cette BD a été retrouvée et publiée par IMAV éditions.

Ces planches sont parues entre 1955 et 1956. Elles se présentent sous la forme de gags en une planche. Dans ses scénarios Goscinny a déjà mis en place les ressorts de la saga et campe les principaux personnages. Sempé représente déjà un Nicolas immédiatement identifiable.

Cette bande dessinée a déjà la saveur de ce qui fera le succès du personnage, humour et poésie.

La naissance du Petit Nicolas

En 1959 le rédacteur en chef de Sud Ouest Dimanche leur demande une histoire pour son numéro de Pâques. Les deux amis reprennent leur personnage et, cette fois-ci, Goscinny troque sa casquette de scénariste pour celle de conteur.

« Il arriva avec un texte dans lequel un enfant Nicolas, racontait sa vie, avec ses copains qui avaient tous des noms bizarres : Rufus, Alceste, Maixent, Agnan, Clotaire…Le surveillant général était surnommé Le Bouillon. C’était parti : René avait trouvé la formule » expliquera Sempé.

A l’origine, un seul épisode des aventures du Petit Nicolas était prévu. Le courrier des lecteurs est enthousiaste et le journal leur demande de continuer. Pendant sept ans, toutes les semaines, paraît une nouvelle aventure.

 

Des début difficiles

Dès 1960, sort en librairie le premier volume du Petit Nicolas. Mais Le premier volume n’a absolument pas marché. C’est l’émission de télévision, Lecture pour Tous, qui lance Le Petit Nicolas, grâce à la présence sur le plateau de ses deux créateurs dont le duo crève l’écran.

Les livres deviennent progressivement des ouvrages de références 

Au fil des aventures, les lecteurs découvrent les divers personnages dont les caractéristiques bien particulières finissent par se fondre dans un moule universel. Si bien que chaque lecteur se reconnaît à un moment ou à un autre dans ce gros chouette tas de copains